Qu'est-ce que l'aïkido?
 
L'Aïkido, discipline fondée au Japon dans la première moitié du XXe siècle par Maître Ueshiba Morihei, est un art à la fois martial et pacifique.

Bien qu'il soit une redoutable technique de combat, l'Aïkido ne vise pas la destruction de l'autre, mais tend au contraire à permettre aux pratiquants de se construire eux-mêmes, en prenant conscience de leurs capacités comme de leurs limites. L'attention que l'Aïdoka porte à son partenaire lui permet de développer sa perception intuitive de l'attaque et, sans jamais s'y opposer, d'utiliser la force contenue dans cette attaque afin qu'elle se retourne contre l'attaquant lui-même.  

La pratique, qui, outre le travail à mains nues, comporte aussi un travail au sabre (Bokken), au bâton (Jo) et au couteau (Tanto), permet l'entretien d'une condition physique excellente et naturelle. Elle accroît les facultés d'adaptation en souplesse, développe une grande résistance aux stress de la vie moderne.  


 










La compétition n'existe pas en Aïkido. Il n’y a pas dualité mais au contraire une recherche de l’unité, l’Aïdoka travaille à se construire et non à détruire l’autre. Pas de course à la médaille dans cette discipline où chacun travaille à son rythme, selon ses capacités et sa volonté.  

Ce n'est donc en rien un art réservé aux jeunes surentraînés et la progression de chacun n'est que le miroir de son investissement personnel.  
 
C’est enfin et surtout un travail sur « soi » donc une remise en question permanente où le contexte martial nous oblige à la rigueur et à la discipline, afin de changer, de se déprogrammer pour accéder à une parfaite maîtrise et connaissance de soi. Ce bénéfique changement devient un « art de vie » en harmonie avec tout ce qui nous entoure, privilégiant toujours l’essentiel. .  
Notions préparatoires à l'étude des bases 
 
L'Aïkido est né de et dans la culture japonaise, certaines notions qui en sont issues sont nécessaires à une bonne compréhension des bases et des formes d'études mises en place. La culture japonaise affectionne tout à la fois une approche unitaire, globale où corps/esprit ne font qu'un et la présence au sein de toute chose d'une double composante, yin et yang toujours imbriqués.  

L'Aïkido puise largement dans ce fond culturel, il nous est parfois difficile de l’exprimer avec des mots de façon précise. Nous en avons l’exemple dans l’étude des bases, une base contient plusieurs principes. Pour représenter ces concepts, nous faisons volontiers appel à des images, "l'âne et la carotte", la "balançoire", "l'image de la main", du "ventre qui se remplit",. En ce sens, l’Aïkido fait appel à l’imagination. 

Centre

 
La notion de centre est très importante et déterminante pour la compréhension de l’Aïkido. En effet le principe de la « non opposition » implique que l’on soit au centre d'un mouvement en spirale, (infundibuliforme) afin de prendre le contrôle de la situation . Il s'agit donc de contrôler Aïté en ayant une action sur son « centre » (centre de gravité situé au même endroit que le centre de l’énergie, au tanden), lui enlevant ainsi ses appuis. Le déséquilibre créé permet de le controler sans force en le guidant simplement dans sa chute (Ukemi). [...]

Ki
 
 
Le "Ki" notion essentielle "qi" ou "tchi" des Chinois représente l'énergie vitale, elle a son siège dans le Tanden, au centre de gravité du corps, placé 4 à 5 doigts sous le nombril (qui est aussi un des chacras important du corps humain). Cette énergie vitale est alimentée par le travail du système respiratoire - les poumons amènent l'oxygéne - et par celui du système digestif - la nutrition du corps. Le gaz carbonique est rejeté par les poumons et les déchets de la digestion sont éliminés.  
Cette énergie est aussi reliée en résonnance et en harmonie, avec l'énergie de l'Univers, les Orientaux disent de quelqu'un de bien vivant il a un bon ki, de quelqu'un qui est malade, il a peu de ki, et de quelqu'un qui est mort, il n'a plus de ki..  
 
Ils considèrent que la vie, de la naissance à la mort, n'est qu'une mutation manifestée d'une partie du ki universel . Donc toute personne en naissant contient une partie de cette Énergie de l'Univers (énergie ancestrale) qui va s'additionner à l'Énergie Vitale et être utilisée en Aïkido par la base Ko Kyu. Cette énergie reçue de l'univers, à laquelle tout le monde a accès mais qui est plus ou moins bien utilisée pourrait être assimilée au magnétisme que l'on connaît en Occident mais qui a fait l'objet de dérives et s'y trouve très contesté.  
 
L'énergie circule dans le corps humain selon des méridiens utilisés en acupuncture. Certaines techniques "dessinent" littéralement le trajet de méridiens d'acupuncture. On peut dire que les techniques sont les manifestations physiques du Ki quand toutes les bases sont en place, alors l’énergie circule et coule librement en harmonie avec l’attaque ou la situation quelle qu’elle soit.

[...]



Extrait d'un article de André Bouillon Sensei.
Source : http://212.198.228.249//Ressources/6d_What_Is_Aikido.aspx

Source : Moku Pellen